samedi, 25 février 2017|

3 visiteurs en ce moment

 

Constance et inconstance chez Montaigne

Alors que les discours de la constance se multiplient et dominent l’espace littéraire et philosophique de la fin de la Renaissance, les Essais insistent sur l’inconstance des hommes et de l’univers. Cette insistance à propos de l’inconstance ne vise pourtant pas à la condamner, mais à critiquer les idéaux de la philosophie et de la religion ainsi qu’à constituer l’arrière plan de la réflexion philosophique de Montaigne. Cette étude souhaite retracer la réception de l’inconstance à partir de ses sources anciennes, puis souligner l’usage subversif qu’en font les Essais face aux discours parénétiques ou consolatoires, enfin établir que Montaigne esquisse une éthique de l’indirection en fonction de cette instabilité de toutes choses.

Téléchargez ici la 4ème de couverture

PDF - 147.5 ko

Sébastien Prat, Constance et inconstance chez Montaigne
Classiques Garnier
Collection ESSAIS PHILOSOPHIQUES SUR MONTAIGNE ET SON TEMPS, sous la direction de Philippe Desan
No. 3, 502 p., 15 x 22 cm, 49 €TTC
ISBN978-2-8124-0362-0

Consultez la recension d’Elisabeth Schneikert, « Sébastien Prat, Constance et inconstance chez Montaigne », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [en ligne].