mercredi, 24 mai 2017|

2 visiteurs en ce moment

 

Chronologie de la vie de Montaigne

1495. Naissance de Pierre Eyquem, le père Montaigne ; sa famille possède la terre de Montaigne depuis deux générations.

1529. Mariage de Pierre Eyquem avec Antoinette de Louppes de Villeneuve.

1530. 1er novembre : Naissance d’Etienne de la Boétie.

1533. » Le dernier jour de Febvrier « , naissance de Michel de Montaigne ; deux autres enfants sont morts en bas âge avant sa naissance.
Il a 7 frères et sœurs : Thomas ( né le 17 mai 1534), Pierre ( né le 10 novembre 1535), Jeanne ( 17 octobre 1536), Arnaud ( 14 septembre 1541), Léonore ( 30 août 1552), Marie ( 19 février 1555) et Bertrand ( 20 août 1560).
Michel a pour précepteur un médecin allemand, dénommé Hortanus ; il lui parle uniquement latin. L’entourage du petit Montaigne doit parler uniquement latin.
Enfant, Montaigne fait ses études au collège de Guyenne ; les professeurs sont les frères Gouvéa, Buchanan, Muret. Montaigne se révèle être un brillant latiniste.
Au cours des deux dernières années de sa scolarité, il joue les premiers rôles dans les tragédies latines composées par Buchanan et Muret.
Au cours de sa scolarité, il lit les Métamorphoses d’Ovide, L’Enéide, Térence et Plaute.

1546- 1553 : Montaigne fait des études de droit ; il reçoit certainement une partie de sa formation à Toulouse. Il séjourne à Paris, et reçoit une éducation de gentilhomme.

1554. Montaigne est l’un des 11 conseillers de la cour des Aides de Périgueux. En 1557, celle-ci est rattachée à celle de Bordeaux. Son père est nommé pour deux ans maire de Bordeaux.

Vers 1559. Montaigne fait la connaissance d’Etienne de La Boétie, qui occupe une charge au Parlement de Bordeaux.

1562-1563. Bordeaux est régulièrement sous la menace protestante.

1562. Le 12 juin, Montaigne prête serment devant le Parlement de Paris. Montaigne fait ensuite un séjour à Rouen au cours duquel il rencontre 3 cannibales brésiliens.

1563. 9 août, La Boétie tombe malade. Il meurt le 18. La disparition de son ami marque profondément Montaigne.

1565. Le 23 septembre, Montaigne épouse Françoise de La Chassaigne, la fille d’un conseiller au Parlement.

1568. Le 18 juin, mort du père de Montaigne. Michel n’est pas à ses côtés.

1569. Montaigne publie sa traduction de la Theologia naturalis, ouvrage d’un professeur espagnol du XV siècle. Il dit avoir effectué cette traduction à la demande de son père.

1570. Le 10 avril, Montaigne vend sa charge de conseiller à Florimond de Raemond. Montaigne s’occupe alors de la publication des œuvres de La Boétie. A la fin de l’été, il se trouve à Paris, pour assurer leur publication.
Le 28 juin, naissance de sa première fille, Thoinette. Elle meurt deux mois après.

1571. Montaigne se retire dans sa bibliothèque et son château. Il commence la rédaction des Essais. Au cours de l’année, il reçoit l’ordre de Saint Michel.
9 septembre. Naissance de sa seconde fille Léonor ; ce sera son unique enfant qui vivra.

1572-1576. Montaigne sert de négociateur entre Guise et Henri de Navarre.

1573. 5 juillet. Naissance d’Anne ; elle ne vit que 7 semaines.
Montaigne devient gentilhomme ordinaire de la chambre du roi.

1574. 27 décembre, naissance d’un quatrième enfant qui meurt trois mois après.

1577. 16 mai, naissance de son cinquième enfant ; il meurt un mois après.
Montaigne est fait gentilhomme de la Chambre de Navarre.

1580. Montaigne publie chez Simon Millanges (Bordeaux) les livres I et II des Essais.
Le 22 juin, Montaigne part en voyage en Italie, en partie pour des raisons de santé : il doit se rendre dans des villes d’eau pour se soigner : il est atteint par la maladie de la pierre ; il est accompagné de son frère Bertrand de Mattecoulon, de Charles d’Estissac, de Monsieur Cazalis et de Monsieur du Hautoy. Il passe par La Fère (Picardie), assiégée, puis présente son ouvrage au roi Henri III, sans doute à Saint-Maur des Fossés.
Le 5 septembre, la troupe des voyageurs est à Beaumont-sur-Oise.
28 septembre-7 octobre. Ils traversent la Suisse.
8-27 octobre. Ils traversent l’Allemagne, l’Autriche et les Alpes.
28 octobre- 30 novembre. Ils vont jusqu’à Rome. Montaigne et ses compagnons de voyage y restent environ six mois.

1581. 19 avril. Montaigne repart vers le nord de l’Italie.
12 septembre. Montaigne apprend que les jurats de Bordeaux l’ont nommé maire. Il prépare son retour à Bordeaux ; il se trouve à Rome.
15 octobre-30 novembre. Michel rentre à Montaigne par le chemin le plus court afin de prendre rapidement ses fonctions sur les instances du roi Henri III.

1582. Seconde édition des Essais chez Simon Millanges. Montaigne a fait des corrections et des ajouts.

1583. 21 février. Naissance de sa dernière fille Marie ; elle ne vit que quelques jours.
1er août. Montaigne est réélu pour un second mandat à la charge de maire de Bordeaux.

1585. Juin-Décembre. La ville de Bordeaux est touchée par une épidémie de peste. En six mois, 14 000 personnes en meurent.

1587. Publication de la troisième édition des Essais chez Jean Richer à Paris.

1588. Publication d’une nouvelle édition complétée des Essais chez Abel L’Angelier ; Montaigne y a adjoint un troisième livre, qui comporte treize chapitres.
Janvier. Montaigne est en mission secrète avec le maréchal de Matignon. Il accompagne Odet de Thorigny : leur mission consiste à amener Henri III et Henri de Navarre à s’unir pour contrer la Ligue d’Henri de Guise. Durant presque toute l’année, Montaigne est dans le Nord de la France.
10 Juillet. De retour à Paris, il est emprisonné par les hommes de la Ligue. Il est libéré, grâce à l’intervention de la reine Catherine de Médicis auprès de Guise.
Montaigne fait la connaissance de Marie de Gournay qu’il appellera sa « fille d’alliance ». Il assiste aux Etats Généraux qui se tiennent à Blois.

1589. Henri IV monte sur le trône de France. Montaigne lui offre ses services. Il continue la rédaction des Essais sur un exemplaire de l’édition de 1588 qu’il annote. Cet exemplaire est appelé « Exemplaire de Bordeaux ».

1590. Michel reste dans ses terres de Montaigne, sa santé ne lui permettant plus de se déplacer facilement.
27 mai. Sa fille, Léonor, épouse François de La Tour.

1591. 31 mars, naissance de Françoise, la première petite-fille de Montaigne. Sa seconde petite-fille s’appelle Marie de Gamaches.

1592. 13 septembre. Mort de Montaigne dans son château. Son cœur est déposé dans l’église Saint Michel. Il est enterré dans l’église des Feuillants.

1595. Marie de Gournay donne une édition des Essais dont le statut est encore l’objet de controverses. Toutefois, les marges de l’Exemplaire de Bordeaux ayant été rognées, la reconstitution du texte implique encore aujourd’hui l’aide de l’édition posthume.

1769 ou 1770. L’abbé Prunis découvre au château de Montaigne le manuscrit du Journal de Voyage. Il obtient l’autorisation de l’éditer.

1886. 11 mars. Le cercueil de chêne contenant la dépouille de Montaigne est placé dans le hall d’entrée des Facultés de Théologie, Sciences et Lettres de l’Université de Bordeaux.

Illustration : note de Montaigne sur son Beuther. Bibliothèque Mériadeck Bordeaux.


 

1 Message

  • Chronologie de la vie de Montaigne 1er octobre 2012 15:32, par Guy Louis Pannetier

    Merci pour cette chronologie
    Nous organisons chaque année dans le cadre d’un café-philo un débat sur les philosophes,
    et grands courants de philosophie
    Après les sophistes, les stoïciens, les épicuriens, les sceptiques, puis cette année la pensée médiévale
    la logique veut que en venions à Montaigne.(ce sera en mars 2013)
    Donc nous préparons à quelques animateurs (3 ou 4) et avec une philosophe ce débat
    Introduction- contexte politique et social ; - le philosophe son oeuvre....
    Café-philo de Chevilly-Larue

    Notre site avec plus de 180 restitutions
    http://cafes-philo.org/